Keep on toasting, un foodtruck qui déménage!

Vous en avez marre des éternels sandwichs au poulet curry en guise de lunch? Le foodtruck de Keep on toasting vous propose une chouette variété de croque-monsieurs ainsi qu’un dessert du jour à emporter, le tout pour une somme tout à fait raisonnable (5 euros le croque et 2 euros le dessert). Samedi, je suis allée faire un petit tour sur le marché bio de Woluwe-Saint-Lambert à la découverte de ce concept alléchant que je vous recommande vivement! Keep on toasting Jeune entrepreneur issu de l’Ecole hôtelière de Namur, notre ingénieux chef coq, Jean-Baptiste Nyssen, fait ses armes dans différents restaurants bruxellois (Bonsoir Clara, Lola et YuMe de Yves Mattagne) jusqu’au jour où la fibre entrepreneuriale le pousse à développer un concept de “gourmet street food”. Durant un an et demi, le projet prend forme et cela fait à présent un mois que la camionnette se balade dans différentes communes de la capitale, au plus grand bonheur de tous. Quelle brillante d’idée d’aller à la rencontre du client pour lui offrir une alternative saine aux fritkots et autre nourriture bien grasse!

Derrière son comptoir, notre sympathique cuisinier vous sert des sandwiches grillés aux saveurs internationales (le croque belge (Passendale, jambon Ganda, chicons braisés, pointe de moutarde), le français (pain infusé au miel et au romarin, Emmental, poulet, épinard) ou encore, l’indien (pain épicé à la cardamome et curry, fromage frais tandoori, carottes aigre-doux, coriandre, noix-raisins). Pour ma part, j’ai eu l’occasion de goûter l’italien, composé d’un savoureux pain bio rôti à l’origan, de quelques tranches de mozzarella, jambon italien et aubergines rôties, le tout agrémenté d’un petit pesto impeccablement dosé. J’ai également testé le dessert du jour: une mousse de chocolat blanc aromatisée à la cardamome et accompagnée d’un coulis de fruit de la passion! Un pur délice inspiré d’une recette proposée par Greg, un passionné de cuisine et bloggeur invétéré (Cook’n’Roll) que j’ai rencontré par hasard alors que je tapais la causette avec Monsieur Croque.

Alors n’hésitez plus, foncez rendre visite à Jean-Baptiste! Vous trouverez toutes les informations pratiques sur son site web, Twitter & Facebook. Et petit détail, n’oubliez pas votre carte de banque, tout se règle par Maestro ou Proton 🙂

Bon app!

La folie des soldes!

C’est le troisième jour des soldes et étonnamment pour un samedi, je ne trouve pas que la folie soit à son comble. Tant mieux, me direz-vous, car il n’y a rien de pire que des femmes qui s’arrachent des fringues, se tirent les cheveux et s’enfuient en pleurant. J’ai toujours été peu friande de ce genre de pratiques (douteuses), et c’est toujours avec scepticisme que je me rends en ville à la recherche des petits détails qui feront mon bonheur.

EVIDEMMENT, je craque toujours sur des articles non soldés. Ils savent comment s’y prendre, ces commerçants… et bien sûr, comment mettre en évidence cette jolie petite veste en cuir noir à l’entrée du magasin! Vous voyez, celle qui attire votre attention comme une mouche vers une lanterne, qui vous susurre à l’oreille un vicieux “achète-moi, tu ne le regretteras pas” et qui vous arrache le coeur car, NON, les soldes ce n’est pas fait pour acheter des vestes au prix plein.

Bref. J’ai tout de même fait quelques trouvailles. Rien de folichon, mais de petites choses qui embelliront tout de même ma garde-robe (qui n’est pas bourrée à craquer, je vous l’assure…), mon iPad et mon iPhone!

Sales

Vendredi 4 janvier, second jour des soldes. Ma moeder et moi débutons notre shopping dans le haut de l’avenue Louise. La journée commence fort car ma petite maman trouve d’emblée une jolie blouse perlée chez Gérard Darel. Nous passons ensuite chez Massimo Dutti. J’aime cette marque pour de multiples raisons, et très certainement pour le rapport qualité-prix, les basiques, les vestes et les chaussures (damned, les shoes que j’avais repérées n’étaient pas soldées non plus…). Mais déception, je ne vois rien de transcendant et puis, tout ce monde qui s’affaire autour des piles de vêtements, ça me donne le tournis. Mer du Nord, même combat. Hop une petite pause déjeuner chez Mamy Louise pour repartir de plus belle et remplir la mission qui m’a été confiée par mon cher ami Julien: aller chez Sandro repérer le pourcentage sur cette MAGNIFIQUE veste bleu marine, style trench coat, doublée de mouton et au doux col en lapin. Une TUERIE. Et oui, ils l’ont toujours! (Pour la petite histoire, j’ai revu Julien cette après-midi et il arborait fièrement cette magnifique pièce qui lui va comme un gant! Bon, je m’égare.) Je passe alors chez Essentiel et je craque sur ce superbe sac (voir photo 7)! Boum, achat numéro 1.

Fin de la visite avenue Louise, nous filons rue Dansaert. Il n’y a rien à dire, j’aime beaucoup les magasins bordant cette rue et c’est tout de même plus calme qu’en haut. Après une razzia (raisonnable) chez Princesse Tam Tam (boum, craquage numéro 2), nous passons la porte de Eleven Paris et là, un grand sourire illumine mon visage car je trouve deux pulls (photos 1 à 4) et deux T-shirts très chouettes (photos 5 et 6) dont un issu de la fameuse collaboration avec Movember (le mois de la moustache). J’achète également une cover d’iPhone portant le même design que mon T-shirt, histoire d’être raccord (…ou pas).

Je termine alors ma journée par Marc by Marc Jacobs et je me fais plaisir avec une housse d’iPad rose (j’aime le rose!) et une cover d’iPhone… rose (oui, pourquoi pas avoir deux covers, hein).

Finalement, je suis relativement satisfaite de ma journée shopping, mais j’ai un gros pincement au coeur à chaque fois que je pense à cette petite veste noire qui est restée seule dans ce grand magasin…

iPhone Eleven Paris

Approved for adoption

“Approved for adoption” is the title of an amazing movie that was released in June 2012. It’s the story of Jung, a forty-year old Korean who was adopted in Belgium when he was a kid. All his life he’s been in search for his identity and he tells about his doubts, his thoughts and even his recent experience back to South Korea (not the North, guys…). Knowing where you come from, who gave you birth and why you were sent to a random country is very powerful and makes you feel complete. In some cases, Fate smiles on you and you get the chance to answer all your questions and know who you really are.

But why do I tell you all this?

Well, I had quite a shock because I was randomly wasting my time on Facebook when I landed on Molly’s Facebook profile. This woman was the contact point in Belgium between Holt, the Korean organization for adoption and the adopting parents, including mine. She’s the one who carried me in her arms even before my own parents did. She’s the one who offered me the unique chance to meet my Korean family last year and have a blast in my country of origin with a bunch of amazing Korean adoptees. But she passed away last year… It happened a couple of weeks after I came back from Korea and I’m so grateful that I had the time to share my impressions with her. I even showed her a picture of my Korean family and I. My Korean parents who are so young and beautiful. My two young brothers who look so much like me!! It was an unforgettable trip “back to the roots” and I’m so glad I met her at the right time.

Korean family

Things have changed since I’ve come back. This whole experience had an unexpected and undetectable impact on me. I just know that I feel way more concerned about the topic now…

This is the story of our lives. Constant discoveries, puzzle pieces that are put together, unforgettable memories and above all, amazing people you meet and who change a lifetime. Thank you.