Keep on toasting, un foodtruck qui déménage!

Vous en avez marre des éternels sandwichs au poulet curry en guise de lunch? Le foodtruck de Keep on toasting vous propose une chouette variété de croque-monsieurs ainsi qu’un dessert du jour à emporter, le tout pour une somme tout à fait raisonnable (5 euros le croque et 2 euros le dessert). Samedi, je suis allée faire un petit tour sur le marché bio de Woluwe-Saint-Lambert à la découverte de ce concept alléchant que je vous recommande vivement! Keep on toasting Jeune entrepreneur issu de l’Ecole hôtelière de Namur, notre ingénieux chef coq, Jean-Baptiste Nyssen, fait ses armes dans différents restaurants bruxellois (Bonsoir Clara, Lola et YuMe de Yves Mattagne) jusqu’au jour où la fibre entrepreneuriale le pousse à développer un concept de “gourmet street food”. Durant un an et demi, le projet prend forme et cela fait à présent un mois que la camionnette se balade dans différentes communes de la capitale, au plus grand bonheur de tous. Quelle brillante d’idée d’aller à la rencontre du client pour lui offrir une alternative saine aux fritkots et autre nourriture bien grasse!

Derrière son comptoir, notre sympathique cuisinier vous sert des sandwiches grillés aux saveurs internationales (le croque belge (Passendale, jambon Ganda, chicons braisés, pointe de moutarde), le français (pain infusé au miel et au romarin, Emmental, poulet, épinard) ou encore, l’indien (pain épicé à la cardamome et curry, fromage frais tandoori, carottes aigre-doux, coriandre, noix-raisins). Pour ma part, j’ai eu l’occasion de goûter l’italien, composé d’un savoureux pain bio rôti à l’origan, de quelques tranches de mozzarella, jambon italien et aubergines rôties, le tout agrémenté d’un petit pesto impeccablement dosé. J’ai également testé le dessert du jour: une mousse de chocolat blanc aromatisée à la cardamome et accompagnée d’un coulis de fruit de la passion! Un pur délice inspiré d’une recette proposée par Greg, un passionné de cuisine et bloggeur invétéré (Cook’n’Roll) que j’ai rencontré par hasard alors que je tapais la causette avec Monsieur Croque.

Alors n’hésitez plus, foncez rendre visite à Jean-Baptiste! Vous trouverez toutes les informations pratiques sur son site web, Twitter & Facebook. Et petit détail, n’oubliez pas votre carte de banque, tout se règle par Maestro ou Proton 🙂

Bon app!

Le champion des champignons

A deux pas de l’hôtel de ville de Saint-Gilles se cache le “Café des Spores”, un petit restaurant cosy à la devanture étroite. Pas besoin d’être devin pour comprendre qu’ils sont spécialisés dans les champignons en tous genres (petits, gros, fins, blancs, bruns… et j’en passe!), ce qui nous a donné l’eau à la bouche, grandes fans de ces petites choses moelleuses que nous sommes.

café des spores

Le lieu n’est pas très grand et on s’y sent bien. Lorsque vous entrez, vous découvrez un comptoir ouvert qui vous donne l’occasion d’observer le chef en pleine action. S’ensuit une succession de tables et banquettes ainsi qu’un large escalier qui mène à la mezzanine et à une seconde petite salle. Les boiseries sombres et la décoration simple rendent l’atmosphère chaleureuse et sans chichis.

Mais assez décrit les lieux car le plus intéressant se passe dans l’assiette! Vous jetez d’abord un coup d’oeil au menu écrit à la main sur une ardoise derrière le comptoir. La serveuse vous conseille alors le “menu découverte” qui, comme son nom l’indique, vous permet de découvrir l’éventail de mets qui ont tous l’air très savoureux. Défile alors une succession de six petits plats sous forme de tapas, à partager entre convives. Champignons du début à la fin: shitake, lentins, “blonds” (= champignons de Paris), chanterelles, cèpes… J’ai craqué pour l’oeil cocotte à la tartufata alors que Sarah a jeté son dévolu sur les lentins farcis dont l’assaisonnement était impeccable. Et devinez quoi… le dessert est également agrémenté de champignons! De la glace et du tiramisu aux cèpes. Surprenant, mais un vrai délice!

Au final, on s’en est sorties pour une quarantaine d’euros par personne, vin et eau compris, le menu s’élevant à 30 euros.

Une adresse top à recommander vivement!

Plus d’info par ici: www.cafedesspores.be

L’Eau Vive, un paradis pour les papilles…

Malgré le retard accumulé, mon envie de continuer à partager mes expériences culinaires avec vous reste intacte, et certainement lorsqu’il s’agit d’une sortie quelque peu particulière dans un restaurant divin au cadre enchanteur !

Après avoir consacré mon dernier article à l’Air du Temps, nous partirons cette fois en direction d’Arbre (un village très pittoresque situé près de Rivière… dans la région de Namur) où se cache le joli restaurant du doux nom de l’Eau Vive.

Pourquoi l’Eau Vive ?

Il s’agit d’un ancien moulin datant du 17ème siècle longeant une petite rivière et planté dans un décor bucolique propre à la contrée namuroise. Ce restaurant doublement étoilé vous propose une terrasse particulièrement agréable sur laquelle vous pouvez vous installer confortablement en été et profiter des beautés de la nature, vous permettant ainsi d’oublier la vie citadine le temps d’une soirée. Lorsqu’il fait plus frais, vous prenez place dans la salle dont le cadre sobre et moderne vous met en condition pour apprécier les excellents mets qui vous sont servis. La grande verrière à l’arrière du restaurant vous offre de toute façon une superbe vue sur l’extérieur qui est toujours plus belle au gré des saisons. Sans oublier de mentionner le salon à la déco à la fois cosy, branchée et aux tons sixties, où vous pouvez siroter un apéro tout en vous réchauffant au coin du feu ouvert.

Pierre Résimont et son épouse Anne sont les chaleureux propriétaires et restaurateurs de l’Eau Vive. Cela fait maintenant plus de 20 ans qu’ils proposent une cuisine délicate et raffinée, qui allie produits du terroir et saveurs nouvelles. Je suis ravie d’avoir pu être témoin de l’évolution de cet incroyable endroit qui est devenu un temple de la gastronomie et d’où je reviens à chaque fois un peu plus enchantée.

Nous avons donc opté pour le menu “Clin d’Oeil” qui nous a paru tout à fait alléchant dès le premier coup d’oeil jeté à la carte et dont le rapport-qualité prix est sans appel. Bien entendu, mon père s’est chargé de la sélection des vins, tout en suivant les conseils très pertinents de la sommelière qui semblait maîtriser le sujet à la perfection.

Voici donc ce que nous avons eu l’occasion de déguster :

Thon et boeuf:
Structure d’un Sushi, Guacamole au Wasabi, Gelée de Tomates et Herbes du Jardin

Dos de Cabillaud:
La Brandade en Raviole, Crevettes Grises, Courgettes au Curry et Huile de Cresson

Pintade de Bresse:
Crème de Laitue, Girolles et Foie gras Fumé, La Cuisse Rôtie, Poireaux-Pistache, Vinaigrette Soja

La Pêche:
Crème Chocolat Blanc, Glace aux Amandes et Granité Pêche

(Les photos suivront très bientôt, mais pour d’obscures raisons, je n’arrive pas à les transférer sur mon ordinateur… (comme ça vous saurez tout ;-))

Nous avons été joliment gâtés car une kyrielle de mises en bouche nous a tout d’abord été proposée, pour notre plus grand bonheur. Le pain fait maison – d’une grande fraîcheur – était agrémenté d’une huile d’olives italienne très parfumée et légèrement piquante. A la fin du repas, nous avons eu droit à d’excellentes mignardises telles que des pâtes de fruits maison, des mousses légères et autres biscuits croquants.

Je ne suis pas critique gastronomique donc je ne m’étendrai pas plus longuement sur l’explosion d’arômes et les saveurs intenses émanant de chaque plat, mais quoiqu’il en soit, je ne peux que recommander cette adresse exceptionnelle dont la cuisine ravira vos papilles !

Pour plus d’info : http://www.eau-vive.be

C’est dans l’Air du Temps…

Bon, bon, bon. Je n’ai plus posté d’articles depuis quelques jours, mais j’ai une excellente excuse. J’ai essayé tant bien que mal de me remettre d’un weekend haut en couleur ! Ce n’est pas tous les jours qu’on a des amis qu’on adore qui se disent ouiii sous un magnifique soleil et dans un cadre idyllique. Je n’ai pas encore de photos à poster, mais ça viendra.

À part cela, je ne me sens pas très inspirée ces derniers temps. Il y a des périodes où tout vous pèse et où vous avez du mal à vous réjouir des belles petites choses de la vie. Du coup, je vais consacrer cet article à un restaurant enchanteur qui me donne le sourire à chaque fois que j’y pense : l’Air du Temps.

Est-ce que ce nom vous dit quelque chose ? Et si j’ajoute : Sang-Hoon Degeimbre, 2 étoiles au guide Michelin, 18/20 au Gault et Millau, 5ème meilleur restaurant de Belgique, une cuisine délicieusement créative, une technique incroyable, un divin mélange des saveurs du terroir et le tout en poésie ?

Oui, comme vous l’aurez compris, j’ai craqué. Depuis de nombreuses années déjà. J’ai la chance inouïe d’avoir des parents gourmands et curieux de découvrir de nouveaux endroits. J’étais encore toute petite lorsque nous avons pour la première fois goûté aux délices de l’Air du Temps. Depuis lors, la cuisine et la technique de San ont continué à évoluer à une vitesse fulgurante – le restaurant également – et je suis ravie d’avoir pu être témoin des différentes étapes du parcours.

La dernière fois que j’ai eu l’occasion d’aller à l’Air du Temps, c’était pour mon anniversaire en janvier 2011 (On n’a pas tous les jours 25 ans…). Comme à l’accoutumée, chaque met m’a surprise, m’a émue, a réveillé en moi un tas d’émotions, car c’est un bonheur tant visuel que gustatif (C’est le genre d’assiette que vous avez envie de photographier même si vous savez que vous aurez l’air idiot). San est spécialisé dans le food pairing : créer de nouvelles combinaisons d’aliments et de boissons tout en se basant sur des analyses aromatiques scientifiques (plus d’info sur le food pairing : www.foodpairing.com). La cuisine est un véritable terrain de jeu pour lui et il nous le rend bien.

L’Air du Temps, anciennement situé à Noville-sur-Mehaigne (près d’Eghezée), a maintenant déménagé à Liernu et propose un tout nouveau cadre entouré de verdure, mettant l’accent sur les valeurs du terroir. J’ai hâte d’aller fêter un nouvel anniversaire là-bas (en espérant ne pas attendre mes 30 ans…) car l’Air du temps est définitivement une promesse de plaisir et de découvertes.

Si vous avez 4 minutes 15, vous aurez un bel aperçu grâce à cette magnifique vidéo :

http://www.youtube.com/watch?v=ZGrxhbCDDYw

Ou n’hésitez pas à visiter le site Internet :

http://www.airdutemps.be

Burger Mania

Ahlala, je n’ai même pas encore écrit d’article sur la nourriture alors que s’il y a bien quelque chose que j’adore, c’est… manger. De bonnes choses. Au restaurant (ou parfois chez des amis). Oui je sais, c’est un comble, j’adore les bons petits plats, mais je ne suis moi-même quasiment jamais en cuisine. Je ne prends pas de plaisir à manger un plat après avoir passé deux heures au fourneau. Je préfère m’installer à table, mettre ma serviette sur les genoux, choisir un bon menu, un bon petit vin et c’est parti mon kiki, je laisse la magie du Chef opérer.

Bruxelles n’est pas très grande, mais notre belle capitale regorge d’endroits sympatoches dont la cuisine peut ravir nos papilles gustatives. J’ai donc décidé de partager chaque semaine avec vous les endroits fétiches où l’on se rend la plupart du temps avec mes amis afin de passer une bonne soirée bien réussie. Sans oublier les nombreux repas partagés avec mes parents dans de fantastiques endroits très cosy, notamment dans nos contrées wallonnes.

Et si l’on parlait de burgers aujourd’hui ?

Si tout comme moi, vous raffolez des burgers, je vous conseille d’essayer le Ellis Gourmet Burger situé sur la mythique place Sainte-Catherine, en plein centre ville. Nous n’avons jamais été déçus, ni par les burgers themselves, ni par les frites, ni par la qualité du service. Ellis Island à New York – où ont débarqué de nombreux immigrants européens au 19ème siècle – est à l’origine du nom de ce chouette resto à la déco moderne et originale. Mon grand favori est le Ellis Special Bacon Burger avec du bœuf haché, du cheddar, des languettes de lard fumé, quelques feuilles de salade, une tranche ou deux de tomate, des lanières d’oignon rouge et des cornichons pour couronner le tout. J’en bave rien que d’y penser. Le principe est le suivant : ce burger – par exemple – est à 9 euros et vous pouvez ajouter des side dishes : une portion de frites très généreuse (3.5 euros), une salade de chou (3 euros) ou encore, 1/2 épi de maïs (2.5 euros). Les desserts ont également l’air très appétissants et à prix très raisonnables, mais je me contente généralement d’un burger et d’une portion de frites !

Vous m’en direz des nouvelles !

Adresse: Place Sainte-Catherine, 4 – 1000 Bruxelles
http://www.ellisgourmetburger.com/